La cabane d'Hippolyte.

Fiche Technique :

Éditeur : Coop Breizh

Année d'édition : Septembre 2007

Code ISBN: 2843463235

Catégorie : Roman

Pages: 224

Réedition en format de poche d'un

roman paru chez Julliard en 2001

*************************************************************************************

L'avis des lecteurs

Eireann Yvon

Quel numéro, cette Joséphine!

Roman datant de 2001 où déjà les thèmes familiers à Marie Le Drian étaient présents. Un double isolement, ici un village, une enclave du Sud Finistère et un isolement physique. Joséphine arrive dans cet endroit inconnu. Constante aussi, les hommes ne parlent pas beaucoup, mais les mères (surtout celle du personnage principal féminin) sont des mégères inapprivoisées!

Joséphine est "un regard" ; elle reconnaît elle-même qu'elle n'a pas su en tirer profit.
La suite ici:

********************************************************************************************

La cabane d'Hippolyte      

Note 5

La narratrice s'appelle Joséphine. A sa naissance, lorsque son père la déclara à la mairie, il avait décidé de l'appeler Joséphine malgré l'opposition de la mère qui aurait préféré lui donner le nom de Monique,Yolande etc....Depuis l'enfance de Joséphine, on lui répète "tu n'oserais jamais" en lui disant cela, il me semble qu'on lui vole sa personnalité, sa tante ne cesse de répéter que son père et sa mère n'ont pas d'envergure, l'héroïne se sait très limitée, on lui a dit tant de fois, elle n'a aucun doute là-dessus. A peine Joséphine est-elle rentrée de l'école que sa mère la relègue au fond du jardin ou dans le garage si le temps est trop mauvais. Installée sur un pliant sans dossier, elle doit trier fruits et légumes, la mère veut faire ses conserves et la houspillant pour que ça aille plus vite lui crie "dépêche-toi j'en ai besoin, j'attends". Et que je te trie, les pourris iront dans ce cageot, ceux-là pour les confitures. De tant trier depuis de nombreuses années, Joséphine s'est voûtée. Sa tante qui ne jure que par la thalassothérapie, lui offre une cure pour qu'elle se tienne plus droite, peine perdue, Joséphine y a même découvert qu'elle souffrait d'allergies. Mais voila qu'un jour Joséphine a osé tenir tête à sa mère, "elle dit non je ne trie plus". Ayant postulé pour un emploi d'enseignante, elle n'arrive pas à tenir sa classe. L'Education Nationale ayant eu vent de l'affaire, la convoque. On lui propose de se rendre dans un petit village perdu du Finistère pour y étudier le paysage scolaire, une forme d'enquête et écrire un rapport. Lorsqu'elle parle de son nouvel emploi à son père, il la traite de rapporteuse et de moucharde. Voici qu'elle arrive dans ce village, il y a un grand rassemblement sur la place, pour Joséphine limitée qui a peur de la foule, c'est la catastrophe, elle apprend que c'est pour défendre la destruction de la cabane d'Hippolyte, mais qui est Hippolyte ?Et cette cabane c'est quoi ?Lorsqu'elle devient secrétaire du Comité de Défense, elle a tout compris, elle se dit que toute limitée qu'elle soit, elle va changer le nom du Comité, qu'elle va changer beaucoup de choses car elle n'est pas sortie du potager pour rien...

Mon avis : Un très beau livre de détente, de l'humour, Joséphine est un personnage attachant par sa simplicité et son humilité. Cette histoire de cabane que l'on veut détruire, un vestige du passé qui pourrait disparaître, car elle a une histoire ou une légende. Pour moi c'est un gros coup de coeur, merci Marie.....

Lalyre (Belgique) le 08/03/2008